Scéne 7 : Igor Stravisnsky :
Devant nous, une allée bordée de capucines montait en plein vers le château.

Scène 15 : Richard Strauss :
Il essaie de fuir quelque chose sinon il resterait chez lui.

Scène 4 : Igor Stravisnsky:
Burt est bourré de paradoxes.

Scène 17 : John Adams :
Poussé vers la rive, son pédoncule se dépliait, s'allongeait, filait, atteignait l'extrême limite de sa tension jusqu'au bord où le courant le reprenait, le vert cordage se repliait sur lui-même et ramenait la pauvre plante à ce qu'on peut d'autant mieux appeler son point de départ qu'elle n'y restait pas une seconde sans en repartir par une répétition de la même manœuvre. Je me levai, j'avais une envie irrésistible de baiser la main de la dame en rose, mais il me semblait que c'eût été quelque chose d'audacieux comme un enlèvement.

Scène 12 : Igor Stravisnsky
L'esprit humain sait des choses que personne ne sait.  ma mère pensait à cet autre renoncement plus cruel encore auquel quelqu'un.

Scène 30 : Igor Stravisnsky :
Mais aussi, parce qu'il n'avait pas de principes , il n'avait pas à proprement parler d'intransigeance.

Scène 4 : Wolfgang Amadeus Mozart :
Ceux qu'elle avait laissé monter après quelques hésitations et sur les officieuses instances de Sally et qui, au cours de leur visite, avaient montré combien ils étaient indignes de la faveur qu'on leur faisait. Il y a, entre tous les incidents que propose la vie, des dépendances éblouissantes.

Scène 7 : Jean-Sébastien Bach
Comment. Jimi a toujours le mot pour rire.