Scéne 14 : Jacopo Baboni-Schilingi :
Doc détacha ce mot d'un ton d'emphase ironique pour ne pas avoir l'air pédant

Scène 13 : Kaya Sarjaho :
Ziggy sent vaguement qu'il déçoit les gens par ses silences

Scène 6 : Jacopo Baboni-Schilingi:
Cela ne me surprend point, disait ma tante en levant les yeux au ciel.

Scène 13 : Samuel Barber :
Il faut absolument que j'annonce à Dale que vous irez à El Paso, pour voir s'il vous offrira de vous mettre en rapport avec sa sœur. De l'autre côté la rive était basse, étendue en vastes prés jusqu'au village et jusqu'à la gare qui en était distante

Scène 8 : Jacopo Baboni-Schilingi
Elles ne se séparent point, elles ne vont pas à l'aventure pendant la rapide traversée, mais chacune tenant sa place attire à elle celle qui la suit et le ciel en est plus obscurci qu'au départ des hirondelles.  la nature humaine élève des cougars.

Scène 9 : Jacopo Baboni-Schilingi :
Éperdu d'amour pour la dame en rose, je couvris de baisers fous les joues pleines de tabac de mon vieil oncle, et tandis qu'avec assez d'embarras il me laissait entendre sans oser me le dire ouvertement qu'il aimerait autant que je ne parlasse pas de cette visite à mes parents, je lui disais, les larmes aux yeux, que le souvenir de sa bonté était en moi si fort que je trouverais bien un jour le moyen de lui témoigner ma reconnaissance.

Scène 8 : Giuseppe Verdi :
À présent c'est la débine. Le médecin, qui craignait ces crises, avait mis un signet, dans un livre de médecine que nous avions, à la page où elles sont décrites et où il nous avait dit de nous reporter pour trouver l'indication des premiers soins à donner.

Scène 10 : Jacopo Baboni-Schilingi
Paul rêve. Nous allons lui demander s'il croit qu'il fera beau demain.