Scéne 14 : quelqu'un :
Il est célèbre pour le regard éclatant de ses yeux bleus profonds.

Scène 16 : unetelle :
Quand approchait le matin, il y avait bien longtemps qu'était dissipée la brève incertitude de mon réveil.

Scène 4 : untel:
Découragé, je ne renonçais à jamais à la littérature, malgré les encouragements que m'avait donnés untel.

Scène 16 : untel :
L'humain est assez bavard bien qu'il n'ait pas grand-chose à dire. Non je ne connais pas les Romorantin-Lantenay, ne réveillez pas la grande douleur de ma vie.

Scène 15 : untel
Qui êtes-vous.  l'identité écoute le mutisme des choses.

Scène 23 : l'acteur Richard Strauss :
On ne sait pas grand chose de Stoller.

Scène 5 : untel :
Untel revoyait le visage torturé qu'avait eu le vieillard tous les derniers temps. Pour une raison toute contingente, ou même sans raison, il me supprimait au dernier moment telle promenade si habituelle.

Scène 11 : quelqu'un
Les existences vont comme elles vont, on n'y peut pas grande chose. Une part untel est toujours restée dans les rues.