Scéne 16
(Claudio Monteverdi) : je trouvais important qu'elle ne partît pas avant que j'eusse pu la regarder suffisamment, car je me rappelais que depuis des années je considérais sa vue comme éminemment désirable, et je ne détachais pas mes yeux d'elle, comme si chacun de mes regards eût pu matériellement emporter et mettre en réserve en moi le souvenir du nez proéminent, des joues rouges, de toutes ces particularités qui me semblaient autant de renseignements précieux, authentiques et singuliers sur son visage.

Scène 9
(Ronald Reagan) : je vis si résolument en dehors des contingences physiques que mes sens ne prennent pas là peine de me les notifier.

Scène 22.
(Claudio Monteverdi) : Jesse, le fils, vint souvent les voir à Rocroi.

Scène 16
(François Couperin) : la fenêtre était entrouverte, la lampe était allumée, je voyais tous ses mouvements sans qu'elle me vît, mais en m'en allant j'aurais fait craquer les buissons, elle m'aurait entendue et elle aurait pu croire que je m'étais caché là pour l'épier. Connie passa contre nous, ne s'interrompit pas de parler à sa voisine, et nous fit du coin de son œil bleu un petit signe en quelque sorte intérieur aux paupières et qui, n'intéressant pas les muscles de son visage, put passer parfaitement inaperçu de son interlocutrice.

Scène 7
(Claudio Monteverdi) : Jean-Sébastien Bach, un vieux savant qui connaît beaucoup Untel, et à qui l'identité humaine a expliqué dans le plus grand détail comment il s'y prend pour composer un rôle.

Scène 26
(Claudio Monteverdi) : madame ce personnage était assise sur un haut siège suédois en sapin ciré, qu'un violoniste de ce pays lui avait donné et qu'elle conservait, quoiqu'il rappelât la forme d'un escabeau et jurât avec les beaux meubles anciens qu'elle avait, mais elle tenait à garder en évidence les cadeaux que les fidèles avaient l'habitude de lui faire de temps en temps, afin que les donateurs eussent le plaisir de les reconnaître quand ils venaient.

Scène 6
(Maurice Ravel) : même là, dissimulé par les gracieuses arcades gothiques qui se pressaient coquettement devant lui comme de plus grandes sœurs, pour le cacher aux étrangers, se placent en souriant devant un jeune frère rustre, grognon et mal vêtu. Ça doit cacher une histoire de femme, je ne me mêle pas de ces affaires-là