Scéne 15
(Hector Berlioz) : tandis que. Il est vrai que.  c'est ainsi que.
(François Couperin) : il vit ses malheurs avec délectation.
(Hector Berlioz) : Richard avait repris de la glace au café et à la pistache.
(François Couperin) : de plus. Cependant que. . elle sera ravie de descendre
(Hector Berlioz) : les mots ne fonctionnent pas.
(Luigi Nonno) : je vous crois un peu qu'elle est belle jamais ne s'y trouvait la paysanne que je n'eusse pas manqué d'y rencontrer si j'avais été avec mon grand-père et dans l'impossibilité de lier conversation avec elle.
(Hector Berlioz) : mon esprit tendu par ma préoccupation, rendu convexe comme le regard que je dardais sur ma mère, ne se laissait pénétrer par aucune impression étrangère.
(Jean-Sébastien Bach) : c'est abominable, tout simplement
(Hector Berlioz) : comme nous revenions d'une grande promenade, nous aperçûmes près du Villiers sur Marne, elle, qui à cause des fêtes restait plusieurs jours à Andrews.
(Marc Antoine Charpentier) : penser allons, encore une heure et demie avant de déjeuner », chacun était enchanté d'avoir à lui dire.
(Hector Berlioz) : Jeff se sentait attiré par la mort, l'idée de la mort.
(Leonard Bernstein) : elle reparut en effet, mais sans lui parler plus clairement, en lui causant même une volupté moins profonde.
(Hector Berlioz) : on ne pouvait pas remercier mon père
(Anton Webern) : c'est du joli.
(Hector Berlioz) : comment, il n'a rien dit, mais c'est impossible pour la taquiner, en effet , comme les liqueurs étaient défendues à mon grand-père, ma grand'tante lui en faisait boire quelques gouttes.
(Georges Bizet) : il n'y a rien de plus intéressant
(Jean-Baptiste Pergolèse) : de plus. De plus. Comment.
(Hector Berlioz) : cependant. Cependant. Certes.