13 juin 2013

Acte IX

Scéne 30 (Metteur en scène) : la nature humaine accepte tout en bloc. Scène 27 (Gertrude Stein) : on n'entendait aucun bruit de pas dans les allées. Scène 6. (Metteur en scène) : l'existence n'est qu'un grand acte. Scène 22 (Schopenhauer) : je la regardai, d'abord ce regard qui n'est pas que le porte-parole des yeux, mais à la fenêtre duquel se penchent tous les sens, anxieux et pétrifiés, le regard qui voudrait toucher, capturer, emmener le corps qu'il regarde et l'âme avec lui. Ray est toujours aimable sans pour autant tomber... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

11 avril 2013

Acte IX

Scéne 20 (Jean-Philippe Rameau) : ma grand'tante en usait-elle cavalièrement avec lui Scène 17 (Leonard Bernstein) : Geoff est d'une discrétion achevée en ce qui concerne sa vie privée Scène 10. (Jean-Philippe Rameau) : Elena, imaginez-vous que madame est passée plus d'un quart d'heure en retard pour aller chercher sa sœur. Scène 7 (Giuseppe Verdi) : mon corps qui sentait dans le sien ma propre chaleur voulait s'y rejoindre, je m'éveillais. Les légères couronnes d'azur qui ceignaient les asperges au-dessus de leurs tuniques de rose... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
14 février 2013

Acte IV : l'identité est

Scéne 21, un personnage Il a toujours les mêmes illusions. Scène 17, George Crumb Quand elle avait proféré sa requête, elle observait ma tante à la dérobée, tâchant de deviner dans l'aspect de sa figure ce que celle-ci avait pensé et déciderait. Scène 29, Haydn trouble: Mon grand-père s'extasiait déjà sur «ignorance ou panneau», mais Mlle Irene, chez qui le nom l'âme avait empêché l'anesthésie complète des facultés auditives, s'indignait déjà. Scène 15, Alexander Raskatov Son horizon physique comme intellectuel se limite à celui .... [Lire la suite]
04 février 2013

Acte V

Scéne 29 (Jean-Baptiste Lully) : Johny interloqué reprit… Scène 1 (Napoléon Bonaparte) : Billy commence à protester. Scène 20. (Jean-Baptiste Lully) : laisse donc tout ouvert, j'ai chaud, dit son amie. Scène 19 (Anton Webern) : j'entendis mon oncle grommeler, se fâcher. Burt a des yeux d'un vert très clair. Scène 21 (Jean-Baptiste Lully) : Margarita et le jardinier, réconciliés, discutaient sur la conduite à tenir en cas de guerre. Scène 7 (Jean-Baptiste Lully) : le départ de Mme … qui - en m'ôtant la chance terrible de la voir... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
26 janvier 2013

Acte V

Scéne 26 (Hector Berlioz) : ces paysages des livres que je lisais n'étaient pas pour moi que des paysages plus vivement représentés à mon imagination que ceux que Berlin mettait sous mes yeux, mais qui eussent été analogues. (Karl Marx) : le reste du temps, on se contentait de jouer des charades, de souper en costumes, mais entre soi, en ne mêlant aucun étranger au petit «noyau». (Hector Berlioz) : il est assuré d'être indestructible… Scène 20 (Karl Marx) : comment l'aurais-je cru, puisque je ne le désirais pas. On avait bien... [Lire la suite]
22 janvier 2013

Acte V

Scéne 20 (Claudio Monteverdi) : je n'y comprends rien, le baromètre était excellent (Nadia Boulanger) : elle fit remarquer que pourtant Wymonie n'avait pas apprécié la tante du pianiste. (Jean-Sébastien Bach) : nous étions ses préférés, elle avait pour nous, au moins pendant les premières années, avec autant de considération que pour ma tante, un goût plus vif, parce que nous ajoutions, au prestige de faire partie de la famille (elle avait pour les liens invisibles que noue entre les membres d'une famille la circulation d'un même... [Lire la suite]

13 janvier 2013

Acte VI

Scéne 3 (Anton Webern) : ce fut avec elle, avec son sol imaginaire traversé de cours d'eau bouillonnants, que La Tour d'Aigues, changeant d'aspect dans ma pensée, s'identifia, quand j'eus entendu le docteur untel nous parler des fleurs et des belles eaux vives qu'il y avait dans le parc du château. (Monsieur de Sainte-Colombe) : Laredo, était en contrebas d'un monticule buissonneux, où je m'étais caché. (Anton Webern) : Elton ne s'enfermait pas dans l'édifice de ses relations, mais en avait fait, pour pouvoir le reconstruire à pied... [Lire la suite]
20 décembre 2012

Acte VIII

Scéne 16(Monsieur de Sainte-Colombe) : nos torts même font difficilement départir de ce qu'elles nous doivent ces natures dont ma grand'tante était le modèle, elle qui, brouillée depuis des années avec une nièce à qui elle ne parlait jamais, ne modifia pas pour cela le testament où elle lui laissait toute sa fortune, parce que c'était sa plus proche parente et que cela se devait. Scène 4(Robert Schuman) : au fond, dit-elle en se tournant vers Samuel Barber, on nous défend à nous autres femmes des choses moins voluptueuses que cela. ... [Lire la suite]
17 décembre 2012

Acte II

Scéne 5 (Michel-Richard de Lalande) : ce n'est pas que l'argent que ma tante donnait à Liz, Myriam l'eût voulu pour elle Scène 1 (Georges Bizet) : Richard a évidemment beaucoup d'ennemis Scène 20. (Michel-Richard de Lalande) : l'impression de notre identité ne nous est donnée que par la mémoire. Scène 9 (Richard Strauss) : je me doutais que pour elle, faire une commission à ma mère quand il y avait du monde lui paraîtrait aussi impossible que pour le portier d'un théâtre de remettre une lettre à un acteur pendant qu'il est en... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
04 décembre 2012

Acte VIII : où la nature humaine bouge

Scéne 30, Luigi Nonno levant les yeux au ciel: Le reste du temps elle allait voir des personnes malades comme ma tante elle à qui elle racontait ce qui s'était passé à la messe ou aux vêpres. Scène 25, Metteur en scène  de petits yeux enfoncés: Quand elle avait quelque chose à lui demander, elle hésitait longtemps sur la manière dont elle devait s'y prendre. Scène 5, Luigi Nonno malin: Elle se voyait avec sa fille dans le dernier bas-fond, et ses manières en avaient reçu depuis peu cette humilité, ce respect pour ceux qui se... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,