26 mai 2013

Acte IX

Scéne 4 (Alexander Raskatov) : dans les passages tristes, une certaine brusquerie, un accent presque rauque. (Georges Auric) : une fois. Ce n'est pas. (Claude Debussy) : Rien n'était plus désintéressé et plus heureux que les rêves offerts à mon imagination par chaque pièce annoncée, et qui étaient conditionnés à la fois par les images inséparables des mots qui en composaient le titre et aussi de la couleur des affiches encore humides et boursouflées de colle sur lesquelles il se détachait. (Luigi Nonno) : l'humain. Il est vrai. Tandis... [Lire la suite]

06 décembre 2012

Acte XI

Scéne 17 (Giuseppe Verdi) : contre le ciel blanchissant, le lointain des bois paraissait plus bleu, comme peint dans ces camaïeux qui décorent les trumeaux des anciennes demeures (Jacopo Baboni-Schilingi) : cependant. D’ailleurs… (Henri Purcell) : bleu, vert et argent. (Jacopo Baboni-Schilingi) : cependant. Cependant que. Comme Béla savait avec cela comme personne distraire ma tante sans la fatiguer, ses visites, qui avaient lieu régulièrement tous les dimanches sauf empêchement inopiné, étaient pour ma tante un plaisir dont la... [Lire la suite]
04 septembre 2012

Acte V

Scéne 9 (Marc Antoine Charpentier) : certes. Certes. Certes. Certes… (Georges Bizet) : l'humain mêle l'utile et l'agréable. (Marc Antoine Charpentier) : il a écarté de lui tout désir. (Marc Antoine Charpentier) : connaissez-vous, me demanda-t-il, ce vers d’un tel : Les bois sont déjà noirs, le ciel est encor bleu... Elle me regardait en souriant, mon oncle lui dit (Marc Antoine Charpentier) : son principal mécontentement dans la vie est de devoir vivre à Combray. (Alban Berg) : la verdure des arbres restée vive dans les parties... [Lire la suite]