11 novembre 2013

Acte I : où l'humain remplit le signe

Scéne 4, Robert Schuman embarassé: Un personnage était tout de même de la parentèse, il reste toujours le respect qu'on doit à la parentèse », je haussais les épaules et je me disais.   Scène 1, Alban Berg  autoritaire: Je la regardais, revenant de quelque promenade sur un chemin où elle savait qu'il ne passerait pas, ôter de ses mains résignées de longs gants d'une grâce inutile.   Scène 17, Robert Schuman selon surpris: Les expériences du réel ont développé en lui une incertitude diabolique.   Scène 29, Georges... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

26 septembre 2013

Acte VI : où l'identité peine

Scéne 12 : Zoltan Kodaly : La nature humaine semble attendre quelque chose de l'existence. Scène 8 : Richard Wagner : Les soupçons que pouvait parfois lui inspirer June n'étaient qu'un feu de paille et tombaient vite, faute d'aliment, Linda n'habitant pas la maison. Scène 22 : Zoltan Kodaly: Ivan a dix huit ans dans quelques jours. Scène 26 : Alban Berg : Ce jugement d'ordre social, unetelle le portait exactement comme l'eût fait l'habitant de Pluvigner qui lui eût été le plus hostile. Isadora et ma tante appréciaient-elles... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
28 juin 2013

Acte IV

Scéne 12(Luigi Boccherini) : laquelle. (Jean-Philippe Rameau) : Elies est un être compliqué mais observateur et patient. (Robert Schuman) : ne parle jamais de sentiments. (Wolfgang Amadeus Mozart) : il paraît qu'il est sourd comme un pot et qu'il mange avec ses doigts. Par une générosité instinctive et une politesse volontaire elle taisait les mots prémédités qu'elle avait jugés indispensables à la pleine réalisation de son désir. (Kaya Sarjaho) : comme ce Lou enfant terrible, s'il n'avait pas le joli langage de l'autre, avait le... [Lire la suite]
05 mai 2013

Acte III

Scéne 24 (Henri Purcell) : l'humain a perpétuellement le regard tourné vers le sol. (Luigi Nonno) : non, non, des fois… (Henri Purcell) : pour l'humain les voyages s'ouvrent toujours sur un serrement de coeur. Scène 14 (Johann Strauss) : n'est-ce pas votre neveu. Moi je sais bien que cela me serait très désagréable de voir mon nom imprimé tout vif comme cela dans le journal, et je ne serais pas flatté du tout qu'on m'en parlât. (Henri Purcell) : l'humain n'est pas bien dans sa peau car les faits sont souvent dépourvus de... [Lire la suite]
06 janvier 2013

Acte VI

Scéne 1 : Wolfgang Amadeus Mozart : La vie extérieure la ligote Scène 19 : Samuel Barber : Elle, disant à Sarah qu'elle a à se départir du côté d'Isaac Scène 3 : Wolfgang Amadeus Mozart: Je la suivis.Georges Aperghis : Toute forme de dualisme est contre nature. C'est ainsi que. L'humain, il est vrai… Scène 18 : Wolfgang Amadeus Mozart Elle n'a jamais éprouvé aucun authentique désir. combien depuis ce jour, dans mes promenades du côté de Rome, il me parut plus affligeant encore qu'auparavant de n'avoir pas de dispositions pour les... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
03 janvier 2013

Acte III

Scéne 24 (Henri Purcell) : l'humain a perpétuellement le regard vers le sol. (Luigi Nonno) : non, non. Des fois. (Henri Purcell) : pour l'humain les voyages s'ouvrent toujours sur un serrement de coeur. Scène 14 (Johann Strauss) : n'est-ce pas votre neveu. Moi je sais bien que cela me serait très désagréable de voir mon nom imprimé tout vif comme cela dans le journal, et je ne serais pas flatté du tout qu'on m'en parlât. (Henri Purcell) : l'humain n'est pas bien dans sa peau. (Henri Purcell) : les faits sont souvent dépourvus de... [Lire la suite]

26 décembre 2012

Acte IV

Scéne 21 (Alessandro Scarlati) : pourquoi. De même. Chaque fois qu'il venait de quitter Angela. (Jean-Yves Bosseur) : errer ainsi dans les bois de Lamotte-Beuvronville sans une paysanne à embrasser, c'était ne pas connaître de ces bois le trésor caché, la beauté profonde. (Gustav Mahler) : il aime la photo parce qu'elle est une compression du temps. La nature humaine meurt. (Hector Berlioz) : son tempérament est assez instable. (Alessandro Scarlati) : il aime croire qu'il peut refaire sa vie. Elton n'a que des idées générales.... [Lire la suite]
30 novembre 2012

Acte II

Scéne 21 (Alban Berg) : enfin. (Luigi Cherubini) : nous en sommes réduits à celui de nos sens dont nous nous demandons, devant ce souvenir isolé et incohérent, s'ils n'ont pas été le jouet d'une illusion. (Alban Berg) : une soirée elle alla au bal elle à  avec lui. (Ivan Fedele) : naturellement toi, du moment qu'il s'agit d'être d'un autre avis que nous, répondit ma grand'tante qui, sachant que ma grand'mère n'était jamais du même avis qu'elle, et n'étant pas bien sûre que ce fût à elle-même que nous donnions toujours raison,... [Lire la suite]
22 novembre 2012

Acte IV

Scéne 18 (Dimitri Chostakovitch) : on ne sait pas grand chose d'elle… Scène 12 (Anton Bruckner) : on ne peut jamais rien comprendre à rien. Scène 24 (Dimitri Chostakovitch) : Unetelle tend à Dieu son cœur enflammé, disons mieux, elle le lui «passe», comme une cuisinière passe un tire-bouchon par le soupirail de son sous-sol à quelqu'un qui le lui demande à la fenêtre du rez-de-chaussée. Scène 27 (Alban Berg) : c'était du reste par le docteur que j'avais le plus entendu parler de Mme de Babylone, et il nous avait même montré le... [Lire la suite]
05 novembre 2012

Acte VII

Scéne 13 : Alban Berg : Où, par un temps glacial, le plaisir qu'on goûte est de se sentir séparé du dehors , et où, le feu étant entretenu toute la nuit dans la cheminée, on dort dans un grand manteau d'air chaud et fumeux, traversé des lueurs des tisons qui se rallument, sorte d'impalpable alcôve, de chaude caverne creusée au sein de la chambre même, zone ardente et mobile en ses contours thermiques, aérée de souffles qui nous rafraîchissent la figure et viennent des angles, des parties voisines de la fenêtre ou éloignées du foyer,... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,