15 janvier 2013

Acte III

Scéne 16 (Claudio Monteverdi) : je trouvais important qu'elle ne partît pas avant que j'eusse pu la regarder suffisamment, car je me rappelais que depuis des années je considérais sa vue comme éminemment désirable, et je ne détachais pas mes yeux d'elle, comme si chacun de mes regards eût pu matériellement emporter et mettre en réserve en moi le souvenir du nez proéminent, des joues rouges, de toutes ces particularités qui me semblaient autant de renseignements précieux, authentiques et singuliers sur son visage. Scène 9 (Ronald... [Lire la suite]

10 novembre 2012

Acte XI

Scéne 4 (Gertrude Stein) : cette avance du déjeuner donnait d'ailleurs au samedi, pour nous tous, une figure particulière, indulgente, et assez sympathique (Jean-Baptiste Lully) : crois-tu qu'il pleurnicherait, qu'il voudrait te mettre ton manteau, s'il te voyait là, la fenêtre ouverte, le vilain singe. (Gertrude Stein) : ce pauvre Bo, quel rôle ils lui font jouer. Scène 2 (Jacopo Baboni-Schilingi) : on sentait que, dans son renoncement, elle avait volontairement quitté des lieux où elle aurait pu du moins apercevoir celui qu'elle... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
09 novembre 2012

Acte VII : où l'esprit humain persuade

Scéne 25, Giuseppe Verdi: Il pense souvent à sa soeur aînée, Johanna, qui a épousé Antoine Dedalus. Scène 27, Jean-Baptiste Lully  délicat: Quand il apprit qu'une dame qui se trouvait près de lui était madame d'Avon, il pensa qu'un mari aussi jeune n'aurait pas cherché à faire allusion devant sa femme à des divertissements de ce genre. Scène 9, Maurice Ravel fermé: Cela doit être si cruel pour lui. Scène 2, Leonard Bernstein range ses papiers: Connie n'a pas besoin de beaucoup de chaleur humaine. C'est comme ça l'humain n'a... [Lire la suite]
04 novembre 2012

Acte I

Scéne 7 (Antonio Vivaldi) : il ne parle jamais de sentiments. Scène 9 (Claudio Monteverdi) : je crois qu'il a beaucoup de souci avec sa coquine de femme qui vit au su de tout Corneville avec un certain monsieur X… Scène 8. (Antonio Vivaldi) : c'est l'heure du goûter. Scène 11 (Kaya Sarjaho) : ne cherchez pas. On partait tout de suite après déjeuner par la petite porte du jardin. Scène 13 (Antonio Vivaldi) : épaisses ou non, je connais des bouteilles où il y a tout autre chose, dit vivement Flora, qui tenait à avoir remercié... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,