05 novembre 2012

Acte VII

Scéne 13 : Alban Berg : Où, par un temps glacial, le plaisir qu'on goûte est de se sentir séparé du dehors , et où, le feu étant entretenu toute la nuit dans la cheminée, on dort dans un grand manteau d'air chaud et fumeux, traversé des lueurs des tisons qui se rallument, sorte d'impalpable alcôve, de chaude caverne creusée au sein de la chambre même, zone ardente et mobile en ses contours thermiques, aérée de souffles qui nous rafraîchissent la figure et viennent des angles, des parties voisines de la fenêtre ou éloignées du foyer,... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

24 octobre 2012

Acte XI : où la nature humaine est traduite

Scéne 19, Jean-Sébastien Bach autoritaire: La nature humaine a encore assez de jeunesse pour ne vivre que d'amour. Scène 8, Georges Bizet  ses yeux sont des reflets de sable: Elle ne sait que faire des sentiments qu'éprouvent les autres êtres. Scène 16, Jean-Sébastien Bach distrait: Je passais la plus grande partie de la nuit à me rappeler notre vie d'autrefois à Saint Outrille chez ma grand'tante, à Lubbock, à Paris, à Doncières, à Venise, ailleurs encore, à me rappeler les lieux, les personnes que j'y avais connues, ce que... [Lire la suite]
20 octobre 2012

Acte IX : où l'humain résonne

Scéne 5, Johannes Brahms: Sinon. Cependant que. Désormais. Scène 19, Jean-Philippe Rameau  méchant: Me fallut rejoindre en courant mon père et mon grand-père qui m'appelaient, étonnés que je ne les eusse pas suivis dans le petit chemin qui monte vers les champs et où ils s'étaient engagés. Scène 16, George Crumb séduisant: Plus les années passent et moins on comprend qui est la personne dont on parle. Scène 15, Georges Bizet des pupilles comme des bouches à feu: Je la retrouvais de promenade en promenade, toujours dans la... [Lire la suite]
04 octobre 2012

Acte VII

Scéne 16 : Luciano Berio : Ainsi elle s'accordait bien à mon repos qui (grâce aux aventures racontées par mes livres et qui venaient l'émouvoir) supportait, pareil au repos d'une main immobile au milieu d'une eau courante, le choc et l'animation d'un torrent d'activité. Scène 28 : Ivan Fedele : Non je n'ai jamais voulu la connaître. Scène 12 : Luciano Berio: Son calme met les gens mal à l'aise. Scène 8 : Georges Bizet : Gaëtan, disant à Sarah qu'elle a à se départir du côté d'Isaac. Cependant. Cependant. Ce n'est pas. Scène 28 :... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
04 septembre 2012

Acte V

Scéne 9 (Marc Antoine Charpentier) : certes. Certes. Certes. Certes… (Georges Bizet) : l'humain mêle l'utile et l'agréable. (Marc Antoine Charpentier) : il a écarté de lui tout désir. (Marc Antoine Charpentier) : connaissez-vous, me demanda-t-il, ce vers d’un tel : Les bois sont déjà noirs, le ciel est encor bleu... Elle me regardait en souriant, mon oncle lui dit (Marc Antoine Charpentier) : son principal mécontentement dans la vie est de devoir vivre à Combray. (Alban Berg) : la verdure des arbres restée vive dans les parties... [Lire la suite]