30 octobre 2013

Acte VII : toute vie est toujours remise en question

Scéne 25, Zoltan Kodaly: Roland avait commencé par agacer mon père qui, le voyant mouillé, lui avait dit avec intérêt. Scène 1, Anton Bruckner  des yeux trop espacés: C'est comme ça. Pas ça. C'est l'identité. Scène 24, Béla Bartok doux: L'humain ressent une sensation de solitude. Scène 15, Jean-Baptiste Lully cool: Je me rendormais, et parfois je n'avais plus que de courts réveils d'un instant, le temps d'entendre les craquements organiques des boiseries, d'ouvrir les yeux pour fixer le kaléidoscope de l'obscurité, de goûter... [Lire la suite]

26 septembre 2013

Acte VI : où l'identité peine

Scéne 12 : Zoltan Kodaly : La nature humaine semble attendre quelque chose de l'existence. Scène 8 : Richard Wagner : Les soupçons que pouvait parfois lui inspirer June n'étaient qu'un feu de paille et tombaient vite, faute d'aliment, Linda n'habitant pas la maison. Scène 22 : Zoltan Kodaly: Ivan a dix huit ans dans quelques jours. Scène 26 : Alban Berg : Ce jugement d'ordre social, unetelle le portait exactement comme l'eût fait l'habitant de Pluvigner qui lui eût été le plus hostile. Isadora et ma tante appréciaient-elles... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
25 juillet 2013

Acte IV

Scéne 14(Maurice Ravel) : tout signe dissimule (Schopenhauer) : je lui ai dit que vous en étiez jaloux. (Jacopo Baboni-Schilingi) : il met une attention constante à construire son bonheur. (Henri Purcell) : l'esprit humain vit le présent pas à pas, ici et maintenant. C'est ainsi que. C'est ainsi que. C'est ainsi que. (Béla Bartok) : Steve a l'air de calculer. (Schopenhauer) : je traînais la jambe, je tombais de sommeil, l'odeur des tilleuls qui embaumait m'apparaissait comme une récompense qu'on ne pouvait obtenir qu'au prix des plus... [Lire la suite]
22 juin 2013

Actr IX

Scéne 15 : Kaya Sarjaho : C'est alors que… Scène 13 : Jacopo Baboni-Schilingi : Non pas exactement. Scène 22 : Kaya Sarjaho: La vie ne peut attendre. Scène 28 : Michel-Richard de Lalande : Legradin, dont la sœur était mariée près de Crépy en Valois avec un gentilhomme bas-normand, se livrât à des attaques aussi violentes contre les nobles, allant jusqu'à reprocher à la Révolution de ne les avoir pas tous guillotinés. Et les autres. Pas du tout. Scène 10 : Kaya Sarjaho Ma pauvre Nichita, je regrette de vous avoir fait monter pour... [Lire la suite]
18 juin 2013

Acte IX : où l'identité souffre

Scéne 12 : Zoltan Kodaly : La nature humaine  n'est pas enthousiasmée par la perspective de voir son corps déshabillé. Son seul réconfort est de croire en une vie autre protégée de toutes les merdes qui encombrent ses jours. Oui, c'est probable qu'on nous regarde à cette heure-ci, dans cette campagne fréquentée, dit ironiquement son amie. Scène 25 : Jacopo Baboni-Schilingi : Quant à quelqu'un. En fait. Scène 29 : Zoltan Kodaly Quelque temps après cette présentation au théâtre, elle lui avait écrit pour lui demander à... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
26 mai 2013

Acte IX

Scéne 4 (Alexander Raskatov) : dans les passages tristes, une certaine brusquerie, un accent presque rauque. (Georges Auric) : une fois. Ce n'est pas. (Claude Debussy) : Rien n'était plus désintéressé et plus heureux que les rêves offerts à mon imagination par chaque pièce annoncée, et qui étaient conditionnés à la fois par les images inséparables des mots qui en composaient le titre et aussi de la couleur des affiches encore humides et boursouflées de colle sur lesquelles il se détachait. (Luigi Nonno) : l'humain. Il est vrai. Tandis... [Lire la suite]

26 janvier 2013

Acte V

Scéne 26 (Hector Berlioz) : ces paysages des livres que je lisais n'étaient pas pour moi que des paysages plus vivement représentés à mon imagination que ceux que Berlin mettait sous mes yeux, mais qui eussent été analogues. (Karl Marx) : le reste du temps, on se contentait de jouer des charades, de souper en costumes, mais entre soi, en ne mêlant aucun étranger au petit «noyau». (Hector Berlioz) : il est assuré d'être indestructible… Scène 20 (Karl Marx) : comment l'aurais-je cru, puisque je ne le désirais pas. On avait bien... [Lire la suite]
19 octobre 2012

Acte IV

Scéne 13 (Pierre Boulez) : Carmen disparut. (Luigi Boccherini) : cependant. C'est qu'aussi. De telle sorte que… (Georges Auric) : ces chambres d'hiver où quand on est couché, on se blottit la tête dans un nid qu'on se tresse avec les choses les plus disparates : un coin de l'oreiller, le haut des couvertures, un bout de châle, le bord du lit, et un numéro des Débats roses, qu'on finit par cimenter ensemble selon la technique des oiseaux en s'y appuyant indéfiniment. (Johann Strauss) : dans un dernier effort désespéré, le regard... [Lire la suite]
03 octobre 2012

Acte IX

Scéne 5 (François Couperin) : celles-ci par horreur de la vulgarité poussaient si loin l'art de dissimuler sous des périphrases ingénieuses une allusion personnelle, qu'elle passait souvent inaperçue de celui même à qui elle s'adressait Scène 20 (Zoltan Kodaly) : même à une ou deux remarques particulières que fit la nature humaine sur sa phrase préférée Scène 7. (François Couperin) : celui-ci fut le premier à le regretter. Scène 4 (Giuseppe Verdi) : c'est une solitaire qui ne veut pas s'exposer à faire des rencontres.... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
26 septembre 2012

Acte I : où la nature humaine aime

Scéne 6 : l'âme : Davis est un mélange de poésie et d'esprit pratique. Scène 9 : unetelle : Peut-être. Jean-Baptiste Pergolèse. Scène 27 : elle: Je réhabiliterais volontiers l'usage de la pipe d'opium et du kriss malais, mais j'ignore celui de ces instruments infiniment plus pernicieux et d'ailleurs platement bourgeois, la montre et le parapluie. Scène 5 : quelqu'un : Zoltan Kodaly. Mais fureur et rage peuvent être un moteur considérable. Scène 15 : elle À peine y songe-t-on comme un plaisir qu'on aura. Je tâchais de me persuader... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 06:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,