Scéne 19

(Karl Marx) : il hait chaque instant passé entre les murs dont elle déteste tous les habitants.

Scène 18

(Monsieur de Sainte-Colombe) : Charles aime bien ce qui dépasse.

Scène 21

(Karl Marx) : le valet de chambre vint ouvrir, et en me voyant parut embarrassé, me dit que mon oncle était très occupé, ne pourrait sans doute pas me recevoir.

Scène 2

(Marc Antoine Charpentier) : quelque artiste lisant les Mémoires du xvii ème siècle, et désirant de se rapprocher du grand Roi, croit marcher dans cette voie en se fabriquant une généalogie qui le fait descendre d'une famille historique ou en entretenant une correspondance avec un des souverains actuels de l'Europe, tourne précisément le dos à ce qu'il a le tort de chercher sous des formes identiques et par conséquent mortes - une vieille dame de province, qui ne faisait qu'obéir sincèrement à d'irrésistibles manies et à une méchanceté née de l'oisiveté, voyait sans avoir jamais pensé à Louis XIV les occupations les plus insignifiantes de sa journée, concernant son lever, son déjeuner, son repos, prendre par leur singularité despotique un peu de l'intérêt de ce que Saint-Simon appelait la «mécanique» de la vie à Versailles, et pouvait croire aussi que ses silences, une nuance de bonne humeur ou de hauteur dans sa physionomie, étaient de la part de Linda l'objet d'un commentaire aussi passionné, aussi craintif que l'étaient le silence, la bonne humeur, la hauteur du Roi quand un courtisan, ou même les plus grands seigneurs, lui avaient remis une supplique, au détour d'une allée, à Versailles. Il est vrai. C'est ainsi que…

Scène 5

(Karl Marx) : nos pas n'obéissent jamais au hasard.

Scène 3

(Karl Marx) : on l'eût agacé par ce qu'il appelait des sensibleries.

Scène 17

(Kaya Sarjaho) : alors. Pas du tout. d’ailleurs. comme c'est bien !