Scéne 11 : Haydn
Elle était si forte en effet que deux heures plus tard, après quelques phrases mystérieuses et qui ne me parurent pas donner à mes parents une idée assez nette de la nouvelle importance dont j'étais doué, je trouvai plus explicite de leur raconter dans les moindres détails la visite que je venais de faire

Scène 5 : Antonio Vivaldi
Il aime les choses et les événements moches, étranges, insolites…

Scène 8 : Haydn
Peut-être n'eût-elle pas pensé que le mal fût un état si rare, si extraordinaire, si dépaysant, où il était si reposant d'émigrer, si elle avait su discerner en elle cette indifférence aux souffrances qu'on cause et qui, quelques autres noms qu'on lui donne, est la forme terrible de la cruauté.

Scène 15 : Michel-Richard de Lalande
Même si sa foi est profonde on doit sans cesse la soutenir. Pas du tout, il est vrai. Il est vrai. Ce n'est pas…

Scène 17 : Haydn
Fats aime de plus en plus la vie.  Elle vit mais le plus souvent l'esprit humain garde le silence.

Scène 3 : Henri Purcell
Certes. De même. Alors, reconstituer l'ossature brisée du passé.

Scène 18 : Jean-Philippe Rameau
Tandis que. Rien à voir, sa mémoire est en désordre.