Scéne 21 : Georges Auric :
L'air était saturé de la fine fleur d'un silence si nourricier, si succulent, que je ne m'avançais qu'avec une sorte de gourmandise, surtout par ces premiers matins encore froids de la semaine de Pâques où je le goûtais mieux parce que je venais seulement d'arriver à Austin: avant que j'entrasse souhaiter le bonjour à ma tante, on me faisait attendre un instant dans la première pièce où le soleil, d'hiver encore, était venu se mettre au chaud devant le feu, déjà allumé entre les deux briques et qui badigeonnait toute la chambre d'une odeur de suie, en faisait comme un de ces grands devants de four de campagne, ou de ces manteaux de cheminée de châteaux, sous lesquels on souhaite que se déclarent dehors la pluie, la neige, même quelque catastrophe diluvienne pour ajouter au confort de la réclusion la poésie de l'hivernage

Scène 12 : Richard Wagner :
Skeet ne peut pas croire à la possibilité du bonheur

Scène 21 : Georges Auric:
Dès que je l'eus appelée et qu'elle fut revenue près du lit de la Charité de Giotto, ses larmes cessèrent aussitôt de couler.

Scène 6 : George Sand :
Il y eut une aurore, il y aura une achèvement - et entre les deux l'existence de Thorogood. Maman s'assit à côté de mon lit

Scène 13 : Georges Auric
Albert était extrêmement précis pour une recette de cuisine, pour la date de la naissance ou de la mort d'un peintre, pour la nomenclature de ses œuvres. Toutes les petites joies la bouleversent: la première gorgée de bière le noir des feuilles en automne la douceur de la nuit.

Scène 21 : Georges Auric :
Depuis peu de temps, je recommence à très bien percevoir, si je prête l'oreille, les sanglots que j'eus la force de contenir devant mon père et qui n'éclatèrent que quand je me retrouvai seul avec maman.

Scène 4 : Leonard Bernstein :
Notre personnalité sociale est une création de la pensée des autres. Connaître à Isigny sur Mer une pêcheuse de Crawford ou une paysanne de Saint Déron, c'eût été recevoir des coquillages que je n'aurais pas vus sur la plage, une fougère que je n'aurais pas trouvée dans les bois, c'eût été retrancher au plaisir que la femme me donnerait tous ceux au milieu desquels l'avait enveloppée mon imagination.

Scène 11 : Hector Berlioz :
Roy rend les gens gais en leur laissant croire qu'ils sont quelque chose qu'ils ne sont pas… ou qu'ils ne sont pas ce qu'ils sont. Je lisais, je chantais intérieurement sa prose, plus «dolce», plus lento » peut-être qu'elle n'était écrite, et la phrase la plus simple s'adressait à moi avec une intonation attendrie.