18 octobre 2012

Acte IV

Scéne 2 (Claudio Monteverdi) : l'esprit humain y était si bien «routiné», comme disait Linda, que s'il lui avait fallu un samedi, attendre pour déjeuner l'heure habituelle, cela l'eût autant «dérangée» que si elle avait dû, un autre jour, avancer son déjeuner à l'heure du samedi. (Georges Auric) : en fait. Car. (Nadia Boulanger) : il peut être très rancunier.. (Luigi Nonno) : ceux qu'elle avait laissé monter après quelques hésitations et sur les officieuses instances de Linda et qui, au cours de leur visite, avaient montré combien... [Lire la suite]

09 octobre 2012

Acte I : où l'humain condamne

Scéne 18 : untel C'est cela, ce n'est que cela, Mme de Jargeau. Scène 4 : ce personnage En l'âme grouillent toutes sortes de petites envies mordantes, comme de petits serpents. Scène 15 : l'âme Il s'efforçait de ne penser à rien. Scène 21 : quelqu’un L'existence est la seule réalité. L'acteur Anton Webern reparut en effet, mais sans lui parler plus clairement, en lui causant même une volupté moins profonde. Scène 5 : l'âme C'est la nature humaine. c'est la très grosse impression pour les artistes, ces gens semblaient ne s'être... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
07 octobre 2012

Acte XI

Scéne 19 (Karl Marx) : il hait chaque instant passé entre les murs dont elle déteste tous les habitants. Scène 18 (Monsieur de Sainte-Colombe) : Charles aime bien ce qui dépasse. Scène 21 (Karl Marx) : le valet de chambre vint ouvrir, et en me voyant parut embarrassé, me dit que mon oncle était très occupé, ne pourrait sans doute pas me recevoir. Scène 2 (Marc Antoine Charpentier) : quelque artiste lisant les Mémoires du xvii ème siècle, et désirant de se rapprocher du grand Roi, croit marcher dans cette voie en se fabriquant... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
24 septembre 2012

Acte V : la nature humaine parle du courage

Scéne 2 : un personnage : Mon oncle qui détestait prêter ses livres ne répondit rien et me conduisit jusqu'à l'antichambre. Scène 25 : l'âme : Bill vit dans les illusions de l'urgence. Scène 30 : l'identité humaine: Rien qu'une minute, cela m'amuserait tant. Scène 14 : elle : Le réel n'est pas une question de coeur. Bo n'a aucune ambition. Scène 26 : la nature humaine : Des fois. Donc. Alors. Scène 17 : l'identité humaine : En fait. Du moment que nous déchirons fiévreusement chaque matin la bande du journal, alors on devrait... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
20 septembre 2012

Acte VI : où l'humain bourdonne

Scéne 9 : Richard Strauss : Est-ce qu'il a plu. Scène 4 : Georges Aperghis : Pourquoi. Pourquoi. D'autre part. Scène 1 : Richard Strauss: La route changea de direction, ils virèrent dans la lumière comme trois pivots d'or et disparurent à mes yeux. Scène 2 : Dimitri Chostakovitch : Qu'on ne vienne pas me parler des vitraux. Pour un personnage les voyages s'ouvrent toujours sur un serrement de coeur. Scène 16 : Richard Strauss L'esprit humain est toujours à l'aise.  ceux qui étaient près d'elle faisaient signe à ceux qui plus... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
11 septembre 2012

Acte II

Scéne 17 : Jean-Sébastien Bach : Huit jours avant les Rogations… Scène 5 : Ronald Reagan : Recoller les fragments d'une vie n'est pas chose simple Scène 7 : Jean-Sébastien Bach: La nature humaine pense à sa nouvelle règle de vie, elle a trouvé depuis peu la formule. Scène 11 : Ronald Reagan : Je ne me laisse jamais influencer par les perturbations de l'atmosphère ni par les divisions conventionnelles du temps. D'autre part. Cependant. Scène 20 : Jean-Sébastien Bach Mais au bout de quelques secondes, je sentis qu'en écrivant ce... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
08 septembre 2012

Acte VIII

Scéne 2 (Ronald Reagan) : ce bouton de la porte de ma chambre, qui différait pour moi de tous les autres boutons de porte du monde en ceci qu'il semblait ouvrir tout seul, sans que j'eusse besoin de le tourner, tant le maniement m'en était devenu inconscient, le voilà qui servait maintenant de corps astral à Golo (Wolfgang Amadeus Mozart) : il admire tout avec philosophie. (Ronald Reagan) : il veut avoir raison même quand il a tort. Scène 8 (Jacopo Baboni-Schilingi) : on ne prononçait pas ce mot, on ne déclarait pas cette origine... [Lire la suite]
07 septembre 2012

Acte X

Scéne 6 : Alban Berg : Je me doutais que pour elle, faire une commission à ma mère quand il y avait du monde lui paraîtrait aussi impossible que pour le portier d'un théâtre de remettre une lettre à un acteur pendant qu'il est en scène Scène 6 : Wolfgang Amadeus Mozart : Non monsieur, mes parents ne me permettent pas d'aller au théâtre Scène 1 : Alban Berg: L'abside de l'église de Houston, peut-on vraiment en parler. Scène 15 : Pierre Boulez : Elle s'étonnait aussi des tirades enflammées qu'il entamait souvent contre... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,